Tout savoir sur les crises d’angoisse : les causes – leurs symptômes – comment les éviter

Crise d'angoisse

Les crises d’angoisse

Les crises de panique ou d’angoisse sont des périodes soudaines d’intense angoisse, peur et inconfort. Alors que ces attaques peuvent avoir l’air de survenir pour aucune raison, elles sont en fait la réponse corporelle à ce qui est perçu comme le besoin de « combattre ou fuir ».

 

Combien de temps dure une crise d’angoisse ?

Les crises d’angoisse durent habituellement autour de dix minutes. Dans les cas graves, ces crises peuvent survenir en cycle. Ces cycles peuvent durer pendant des périodes de temps étendues. Ces cycles peuvent causer de l’anxiété d’anticipation entre les épisodes.

 

Les symptômes de la crise d’angoisse


Souffle court
Palpitation cardiaques
Suées
Picotements
Engourdissement
Vertiges
Maux de têtes
Nausée


Les symptômes physiques des crises d’angoisse
incluent généralement souffle court, palpitations cardiaques et suées. Les picotements et l’engourdissement dans les extrémités, l’étourdissement, les vertiges, les maux de tête et les nausées sont également communs. Ils semblent apparaître au hasard, mais, sont en fait le résultat des préparations du corps à des fins de protection.

 

Comment se déclenche une croise d’angoisse ?

La crise d’angoisse est déclenchée par une apparition soudaine de peur. En réponse, le corps libère de l’adrénaline, ce qui est suivi par l’augmentation du rythme cardiaque et du flux sanguin ainsi que la production de sueur (pour réguler la température corporelle).

Ces actions préparent le corps aux activités physiques que sont le combat ou la fuite. Parce que ces activités anticipées suivent rarement la crise de panique, ces réactions résultent en un inconfort physique.

Le rythme cardiaque accéléré est ressenti comme des palpitations. La respiration rapide (hyperventilation) a pour conséquence une chute des niveaux de dioxyde de carbone dans les poumons et le sang.

Ceci conduit aux picotements, à l’engourdissement et aux vertiges. L’adrénaline cause un rétrécissement des vaisseaux sanguins qui ont pour résultat un flux sanguin réduit dans la tête. Ceci contribue également à la sensation d’étourdissement et aux maux de tête.

 

 

A lire aussi:
|> Angoisse, panique et stress. Quelle est le différence ?

 

Le guide complet pour aller plus loin:

Troubles anxieux et crises de panique. Stoppez leurs attaques !
Accès au guide